Super Seishun Brother

Titre : Super Seisyun Brother
Réalisateur : Masahiro Takata
Studio : AIC Plus+
Année de production : 2013
Format : 14 épisodes de 4 minutes.
Il s’agit de l’adaptation d’un web comic de Shin Shinmoto.

Résumé : Chiko et Chika son frère et sœur, tout comme Mako et Mao. En plus de ça, Chiko et Mako sont meilleures amies et il en va de même pour leur petit frère. Immersion dans la vie quotidienne de ce petit quatuor.

Avis : Ces derniers temps, entre le travail et ma vie sociale, je n’avais plus le temps de me concentrer sur autre chose que les animes en cours, et ça me désolait un peu. J’ai donc cherché quelque chose qui soit court et qui puissent se regarder facilement sans pomper sur le peu de temps de sommeil dont je dispose. C’est comme ça que j’en suis venu à regarder SSB, qui correspondait à mes critères. Une chance pour moi, il s’est trouvé que, en plus, l’anime était vraiment bien.

Ce n’est plus un secret, j’aime les tranches de vie, et ici, c’est exactement ce que l’on a. En bonus, pour une fois, on ne se concentre pas exclusivement sur des lycéens puisque Chiko et Mako sont deux jeunes adultes un peu paumées qui ne savent pas encore bien ce qu’elles veulent faire de leur vie. J’ai beaucoup aimé, d’ailleurs, la progression de Chiko qui se découvre un objectif et se donne à fond dedans. À ce sujet d’ailleurs, j’ai adoré l’avant dernier épisode. Que ce soit Chiko, frustrée mais qui ne veut pas le montrer devant sa meilleure amie, ou Mako, qui veut être fière de son amie, mais ne peut pas s’empêcher de se sentir laisser pour compte, j’ai trouvé ça totalement réaliste et bien mis en scène. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé également lorsque Mako s’interroge sur le fait qu’elle se sent à la fois rassurée et embêtée de savoir que sa meilleure amie a d’autres amis qu’elle.

Les personnages masculins ont aussi droit à leur grand moment « très vrai », notamment Chika d’ailleurs, à mon grand étonnement. En effet, Mao étant toujours plus ou moins sérieux, c’est finalement de Chika que sont venus les passages les plus touchants (même si j’aime beaucoup le moment où Mao tente /!\SPOILER/!\ d’avouer à Chika les sentiments qu’il a pour Chiko. /!\SPOILER END/!\). Que ce soit lorsqu’il s’interroge sur ses hobbies ou lorsqu’il réalise qu’il ne sera pas toujours avec Mao (ou encore quand on apprend qu’il se fait systématiquement plaquer parce qu’il choisit son meilleur ami aux filles avec qui il sort), j’aime beaucoup les passages où il se rend brusquement compte de l’importance que Mao a pour lui. On a un peu moins ça dans l’autre sens puisque, comme je l’ai dit, Mao est plus sérieux, mais ces petits moments ont suffi à me toucher.

Restons dans les personnages, qui sont tous absolument géniaux. Que ce soit les quatre principaux ou les quelques secondaires, on s’attache à tous. Ils ont tous une personnalité délirante et, que ce soit la copine fujoshi ou le pote un peu (trop) pur, ils sont hilarants. Mais si j’ai adoré les secondaires, le mot est faible pour parler des principaux. Quelque part, j’ai retrouvé un peu de moi en chacun d’eux et c’est probablement ce qui m’a autant plu chez eux. Je pense que c’est important, dans les tranches de vie, de pouvoir un minimum s’identifier aux personnages, mais je crois bien que c’est la première fois que ça fonctionne avec chaque personnage …

L’anime est également bourrée d’humour et malgré le peu d’action, on ne se lasse à aucun moment, probablement grâce au format, qui évite les passages gênants où, pour combler le temps, on insiste dix minutes sur une même blague. Ici, pas le temps, on enchaine les gags et les séquences émotions et c’est ce qui donne son charme à cette petite série qui ne payait pourtant pas de mine. Une petite mention spéciale au dernier épisode, 100% centré humour, et qui m’aura bien fait rire alors que je me sentais triste d’abandonner cette série.

Si j’avais un reproche à faire, ce serait le regret que, passer la présentation des personnages, il ne soit plus question du côté un peu bizarre de la fratrie Saitou. Quand j’ai vu dans le premier épisode, le frangin et la frangine, s’entrainer pour s’ils devaient rencontrer des fantômes ou des aliens, je n’imaginais vraiment pas qu’ils deviendraient si sérieux par la suite …

Verdict, un excellent anime qui, en plus, peut être regardé très rapidement. Que demande le peuple ? Ah, et j’adore la petite musique à la fin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site