Haruchika - Haruta & Chika

Titre : HaruChika – Haruta & Chika
Réalisateur : Masakazu Hashimoto
Scénariste : Reiko Yoshida
Sudio : P.A. Works
Année de production : 2016
Format : 12 épisodes de 25 minutes.
En France, l’anime est disponible chez ADN.
Il s’agit d’une adaptation des romans de Sei Hatsuno. Une adaptation manga est également en cours (inédite en France).

Résumé : Chika, ancienne vedette du club de volleyball considérée par tous comme un garçon manqué, décide de profiter de son entrée au lycée pour changer son image. Au revoir le volley et bonjour la flûte traversière. Elle décide donc de rejoindre le brass band de son lycée. Seulement, celui-ci est au bord de la dissolution car il ne réunit que cinq membres. Pire encore, parmi ces membres se trouvent Haruta, son ami d’enfance qui aura tôt fait de ruiner son image de petite fille modèle.
Mais lorsqu’il s’agit de résoudre des mystères pour recruter des membres, les deux amis s’entraident pour aider les gens !

Note : Je ne me souviens plus comment était traduit Brass Band dans les sous-titres et lorsque j’ai cherché la traduction, je suis tombé sur « fanfare ». Après recherche, il s’agirait même plutôt d’une fanfare d’harmonie, mais alors pourquoi la contrebasse ? Bref, en désespoir de cause, j’ai choisi de garde le terme anglais. Je m’excuse profondément auprès des gens qui n’aiment pas ça.

Avis : HaruChika, même s’il est bien en dessous de Erased, a sans doute été mon autre coup de cœur de la saison. Je suis bien conscient qu’il est loin d’être excellent et beaucoup de détail sont à améliorer mais j’ai beaucoup aimé ce petit anime qui me donnait le sourire chaque semaine. Et, à mes yeux, il a été injustement critiqué et peu aimé (sur MAL, il a longtemps été moins bien noté que Divine Gate, ce qui me faisait particulièrement mal au cœur). J’ai également eu l’impression que beaucoup d’avis s’arrêtait sur un uniquement détail /!\SPOILER ÉPISODE 1/!\ L’homosexualité de Haruta. Alors que ce n’est finalement qu’un détail et, surtout, il n’est jamais dit explicitement qu’il est homosexuel. Il aime son professeur, mais c’est probablement plus un béguin innocent pour une personne qu’il respecte profondément, et il ne semble pas être totalement hermétique aux filles puisque quand Chika lui dit que plein de filles vont s’intéresser à lui, il répond simplement qu’il préfère les personnes plus âgées. Et puis, finalement, le béguin d’Haruta et Chika pour le prof n’est pas important pour le scénario. Il permet des petites disputes entre les deux lascars, des quiproquos avec les autres personnages ou des justifications scénaristiques. Mais à part ça … /!\SPOILER END/!\ Mais je me suis déjà étendu sur ce sujet plus que de nécessaire, et je m’en suis énormément plaint à tout mon entourage, passons donc à autre chose.

Ce n’est plus un secret pour personne, j’aime les animes avec des enquêtes et j’aime les slice of life. Ici, finalement, les enquêtes n’étaient pas follement excitantes, et on a du mal à croire qu’autant de membre du brass band ait des soucis aussi graves, mais je les ai largement préféré à celles de Beautiful bones par exemple. En effet, ici, même si les deux protagonistes cherchent avant tout à recruter des membres, il s’agit toujours d’aider les gens, en leur faisant comprendre des choses qui leur avaient échappé et qui les aide, une fois résolue, à voir la vie du bon côté. L’illustration parfaite, c’est l’épisode 2 où, on résolvant le mystère qu’on lui a imposé, Haruta rend le sourire à Narushima et l’aide à continuer à vivre comme avant. Mais l’épisode que j’ai préféré est sans aucun doute l’épisode 5, où Chika et Haruta découvre qu’il n’est pas forcément bon de savoir et où la résolution du mystère fait plus de mal que de bien.

C’est là qu’intervient Chika. Les deux personnages forment un duo à la fois comique et intéressant, où chacun à une place bien défini. Comme le dit Haruta dans le dernier épisode : « Je n’ai fait que résoudre des mystères, mais toi tu as fait s’ouvrir le cœur des gens. » Haruta, c’est la tête du duo. Détective en herbe, il est capable de lier les éléments jusqu’à trouver la clé. Chika en revanche, avec sa droiture et son côté rentre dedans, aide les gens à exprimer leurs peurs et leurs angoisses. J’avais vu sur un site, une personne qui demandait lequel des deux était le détective, comme si c’était la seule fonction importante. Certes, Haruta est le véritable détective du duo, mais cela ne rend pas Chika moins importante, bien au contraire. C’est même elle qui a le rôle primordial. Après qu’Haruta ait décrypté les signes, c’est Chika qui aide la personne à accepter tout ce que cela implique.

Néanmoins, malgré tout ce que j’ai aimé dans HaruChika, je comprends également que certains ait eu du mal. Tout d’abord, on nous présente ça comme un mélange entre mystère et musique, mais la musique est finalement très peu présente. À part le morceau joué dans le dernier épisode (qui m’a fait croire que l’épisode ne durait que 15 minutes), on voit très peu les personnages jouer. Il y a beaucoup de répétition, mais on arrive souvent à la fin ou lorsque quelque chose l’interrompt. Et puis, malgré mon amour de la contrebasse, je ne comprends toujours pas ce qu’elle fait là. Il s’agit, à ma connaissance, du seul instrument à corde de l’orchestre et elle a l’air un peu perdu au milieu des cuivres et des vents …

Il y a également le côté enquête, que j’ai personnellement adorée mais qui peut paraitre redondant. Chaque épisode est plus ou moins découpé de la même façon, donc sans véritable surprise. Ils se déroulent chaque fois sur le même schéma, on présente un mystère à Haruta, Haruta trouve la solution, la personne pleure et Chika la console. C’est très mignon, mais ça peut en lasser certain si ce n’est pas ce qu’ils étaient venu chercher.

Il y a également la fin, que j’ai trouvé un peu trop abrupt. Il reste des questions sans réponses, même si on commence à entrapercevoir pourquoi Kusakabe sensei a tout laissé tomber quelques années plus tôt. J’avoue que, bien que j’ai énormément aimé cet épisode, j’en aurais vraiment apprécié un treizième qui se focaliserait sur une véritable enquête sur le passé du professeur. Après, il s’agit de l’adaptation d’un roman, peut-être que ce sujet est traité dans une partie non-adaptée (c’est même probable), mais j’ai vraiment regretté.

Verdict, un excellent anime mais un peu répétitif et sans doute un peu lent pour les non-amateurs de slice of life. (Oh, et un générique super entrainant !)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site