Grimgar, le monde des cendres et de fantasie

Titre : Grimgar, le monde des cendres et de fantaisie
Réalisateur : Ryosuke Nakamura
Scénariste : Ryosuke Nakamura
Sudio : A-1 Pictures
Année de production : 2016
Format : 12 épisodes de 25 minutes ainsi qu’un OAV.
En France, l’anime est disponible sur Wakanim.
Il s’agit d’une adapation du Light Novel de Ao Jūmonji. Le Light Novel a également été adapté en manga (inédit en France)

Résumé : Après s’être réveillé sans aucun autre souvenir que leur nom, Haruhiro et ses camarades découvre le monde de fantasy à la lune rouge de Grimgar. Ayant été convaincu de rejoindre l’Armée Volontaire en tant qu’apprentis, les adolescents tentent de s’adapter à leur nouvelle vie, qui leur réserve encore bien des surprises.

Avis : Si, à première vue, le scénario peut sembler très bateau (surtout à cette période où les animes du type SAO ou DanMachi ne cessent de fleurir), l’approche choisi par Grimgar lui permet de se démarquer et d’attirer un public qui était lasser de ce genre. En effet, là où la majorité des animes de fantasy ont choisi l’action, Grimgar a favorisé ses personnages et le développement de son univers. Avec un graphisme parfois plus proche d’une peinture que d’un anime de fantasy, Grimgar n’est clairement par un anime pour les amoureux de combat à l’épée. Il y en a, de très soigné d’ailleurs, mais le charme de cet anime est ailleurs et il se regarde finalement plus comme un slice of life que comme la série d’action/aventure que l’on nous vendait. Personnellement, j’estime y avoir gagné au change mais je peux comprendre que certains se soient sentis trompés.

Pourtant, tout en étant tranquille et doux (malgré ses scènes d’action sur lesquelles je reviendrais), Grimgar renoue avec certains codes du Nekketsu de notre enfance. Au revoir les personnages tels que Kirito, considérer comme les meilleurs. Ici, on ne suit pas l’équipe qui monte en grade à une vitesse hallucinante mais la guilde qui stagne un peu, n’arrivant pas à développer ses compétences. C’est grâce à l’acharnement et à l’entrainement que nos personnages vont se perfectionner, et non pas grâce à des capacités exceptionnelles qu’ils avaient à l’origine. Également,  le groupe est au centre de l’intrigue. On considère que Haruhiro est le personnage principal car c’est à travers ses yeux que l’on voit les journées de la guilde, mais ce qui se développe le plus dans ses pensées, c’est que chacun, à sa façon, est important et que c’est l’unité qui importe. Oui, nos héros sont un peu maladroits au début, mais, dans Dragon Ball, Goku n’a pas été tout de suite le grand héro dont on se souvient. À une époque où les personnages principaux ont tendance à réussir tout ce qu’ils entreprennent, j’ai été ravi de voir des personnages tâtonner comme de véritables êtres humains.

Mais malgré sa lenteur, Grimgar n’est pas pour autant dépourvu de scène d’action. Si ce n’est pas omniprésent, on a néanmoins le droit, à chaque épisode, à quelques combats contre des gobelins. Combats qui sont, par ailleurs, assez bien réaliser et qui permettent de se rendre compte qu’au fil des épisodes, chaque personnage semble trouver sa place dans l’équipe. Alors qu’au début, il n’était pas rare qu’en voulant aider un allier, un personnage manque de l’éborgner, ils sont de plus en plus coordonnés, chacun découvrant peu à peu ses points faibles et ce qu’il peut apporter à l’équipe. En cela, Manato est un personnage important puisqu’il est à la fois celui qui cimente l’équipe, mais également celui qui les aide à voir leurs qualités.

À part cela, je ne vois pas trop l’intérêt de me pencher plus en avant sur les personnages qui sont, somme toute, assez bateau. C’est probablement l’un des reproche que je ferais à l’anime, les personnages ne sont pas vraiment creusé, ce sont ceux que l’on retrouve dans presque tous les animes, tel un schéma. Au début, j’ai même eu une pensée pour le Donjon de Naheulbeuk. Certes, les personnages de Grimgar sont moins empotés, mais pas de beaucoup.

L’un des points que j’ai trouvé très intéressant dans Grimgar est un énorme spoiler de l’un des premiers épisodes. /!\SPOILER/!\ En effet, très vite dans l’anime, l’un des personnages principal, Manato, meurt alors que l’équipe tentait d’échapper à un piège mis en place par les gobelins. La perte de Manato, leur leader mais également celui qui parvenait le mieux à comprendre chacun d’entre  eux, touche énormément les personnages et le deuil est au centre de plusieurs épisodes. Beaucoup de personnes ont semblé trouvé que c’était trop long, mais j’ai au contraire énormément aimé ces épisodes. Certes, Manato était un personnage que j’adorais, et j’ai bien versé ma petite larme lors de son décès, mais ce n’est pas que pour ça. Par bien des aspects, et malgré son monde de fantasy, Grimgar tente d’être un anime réaliste. Au fond, l’histoire pourrait aussi être résumé en « que ferait-on si on se retrouvait dans un monde comme ça, sans nos souvenirs ». Quand on regarde l’anime avec cette pensée en tête, les longs épisodes de deuil sont tout à fait logique. Bien sûr, chacun à sa manière de gérer la mort et certains s’en remettront plus rapidement que d’autres, mais là où on nous a habitué à voir la mort comme un outil scénaristique qui n’attriste les personnages que quelques minutes (/heures dans le pire des cas), Grimgar a choisi de faire de cette perte quelque chose qui marquera profondément ses personnages. Ce qui parait logique. Manato, qui vivait avec eux presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et qui était leur chef, est décédé devant leurs yeux, de mort violente. J’ai trouvé ça logique qu’ils soient profondément touché et qu’ils aient du mal à s’en remettre, et à accepter que Mary vienne le remplacer pour certains. /!\SPOILER END/!\

Verdict, Grimgar est un très bon anime qui, en partant d’une idée assez basique, a su le développer d’une manière plutôt inédite. Le résultat ne plaira sans doute pas aux amateurs d’action et de sensation forte mais il conquerra sans doute le cœur de ceux qui apprécient la douceur et de suivre la vie de personnage.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site