Atom, the beginning

Titre : Atom, the beginning
Réalisateur : Tatsuo Satō
Sudio : Production I.G, OLM, Signal MD
Année de production : 2017
Format : 12 épisodes de 20 minutes environ
Il s’agit de l’adaptation du manga Masami Yuuki, Tetsuroh Kasahara et Makoto Tezuka, qui sert de prequel à Astro Boy de Osamu Tezuka.
En France, l’anime est diffusé par Wakanim.

Résumé : Après une guerre qui a laissé le Japon mal en point, les robots sont peu à peu devenus une entreprise florissante, au point que l’on en trouve désormais partout. C’est dans ce contexte que deux génies, Tenma et Ochanomizu, ont créé A106, un robot doué d’une conscience.

Avis : J’imagine que tout le monde va hurler, mais je n’ai jamais regardé le moindre épisode de Astro Boy. Lorsque j’ai découvert cette série, je sentais que je n’étais plus dans le public visé et je n’ai pas osé m’y intéresser, de peur que ça ne me plaise pas. J’ai néanmoins tenu à regarde Atom, The Beginning pour voir ce que ça pouvait donner.

J’avoue avoir été agréablement surpris. Au début un peu dubitatif devant le graphisme de l’anime, qui fait un peu vieillot, je m’y suis vite habitué et j’ai pu me concentrer sur l’intrigue. J’ai beaucoup aimé l’idée de petite tranche de vie qui nous montre les capacités de Six et le fait qu’il devient peu à peu plus humain, comme le voulait nos deux ingénieurs. Si les aptitudes de Six sont souvent utilisés pour de toutes petites missions, presque ridicules, on remarque que c’est toujours pour aider les autres, et c’est ce que j’ai trouvé le plus touchant dans cette série.

Toutefois, si le format « tranche de vie » m’a énormément plu, je comprends que beaucoup ait été déçu du début de l’anime. L’opening fait la part belle aux combats de robot, et d’ailleurs Six doit affronter l’un d’entre eux dès les premiers épisodes. Pour le coup, c’est vrai que ça fait bizarre de devoir attendre plus de la moitié de la série pour que les duels de robots ne commencent. Ceux qui étaient venus en pensant trouvé de l’action bien lourde ont dû penser que l’on se moquait un peu d’eux, pour le coup (même si, pour ma part, je trouve ça finalement plutôt logique, quand on voit l’œuvre dont la série se veut la préquel).

En revanche, pour un anime qui semble vouloir insister sur ses personnages, j’avoue avoir été assez frustré par ceux-ci. En effet, que ce soit les caractères ou les réactions des personnages, tout me semble assez convenu. Les deux génies opposés par leur vision de l’expérience qu’il mène, Ran légèrement asociale et qui ne s’intéresse qu’au robot … En fait, la seule « surprise », c’est de voir que Motoko s’intéresse à Ochanomizu sauf qu’au final … et encore, même ça on s’y attendait un peu. Non, j’avoue qu’au niveau de ses personnages, j’ai été très déçu par cet anime. Je ne dis pas pour autant que je ne les ai pas aimé ou quoi. À part Tenma qui peut être vraiment détestable quand il en décide ainsi, ils sont tous assez sympathique et tout. Ils sont juste trop convenus.

Je tiens également à dire que j’ai été très touché par le dernier épisode, qui a bien failli me tirer des larmes. J’ai notamment trouvé vraiment intéressant d’avoir un épisode entièrement vu par Six. C’était une bonne idée je trouve.

Ainsi, malgré des personnages dont la progression n’est pas follement palpitante, Atom, the beginning reste un anime vraiment agréable à regarder, avec des séquences émotions assez touchantes.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site