Fukumenkei Noise

Titre : Fukumenki Noise
Réalisateur : Hideya Takahashi
Sudio : Brain’s Base
Année de production : 2017
Format : 12 épisodes de 25 minutes environ
Il s’agit d’une adaptation du manga de Ryoco Fukuyama, publié en France par Glenat sous le titre Masked Noise.
En France, l’anime est diffusé par ADN.

Résumé : Depuis qu’elle est petite, Nino adore chanter avec son voisin, Momo. Mais quand celui-ci disparait, il laisse un grand vide dans son cœur. Elle rencontre alors Yuzu, un jeune garçon qui compose une mélodie sur la plage, mais quand il disparait à son tour, Nino se promet de les retrouver grâce à sa voix et s’entraine chaque jour à chanter la mélodie de Yuzu.
Un jour, le destin décide de faire se retrouver les trois adolescents dans le même lycée …

Avis : Bon, commençons par ce qui a fait hurler la majorité des gens … Le chara design de Fukumenkei Noise n’est franchement pas terrible. Même si j’avoue que, personnellement, ça ne m’a pas vraiment dérangé, même moi j’ai été capable de voir que les dessins n’étaient pas forcément très beau, notamment les visages qui sont très anguleux. Après, j’avoue qu’au bout de quelques épisodes, je ne m’en rendais même plus forcément compte mais il parait que je ne suis pas doué pour évaluer les dessins d’une œuvre. Par contre, même moi j’ai vu qu’il y avait un souci avec la 3D utilisé lors des concerts. Sérieux, ils ont fait l’animation avec Miku Miku Dance ou quoi ?

Fukumenkei Noise, j’avoue que c’est l’une des licences que j’attendais le plus pour cette saison (sans doute celle que j’attendais le plus avec Natsume en fait). Il y a longtemps déjà, j’avais entrevu le manga et je m’étais dit qu’il faudrait absolument que je le lise, sans en avoir le temps. J’étais donc ravi d’apprendre l’adaptation en anime qui allait me permettre de le découvrir. Je connaissais vaguement le scénario mais je vous avoue que je ne me souviens même plus ce qui m’avait tellement fait envie à l’époque … sans doute le thème de la musique. Quoi qu’il en soit, j’attendais cet anime avec tellement d’impatience que je savais que ça risquait d’être quitte ou double …

Je ne suis habituellement pas très fanatique de comédie romantique, surtout les triangles amoureux compliqués, mais étrangement, j’ai tout de suite apprécié Fukumenkei Noise. Je crois que le personnage de Nino, qui cherche toujours ses deux amis d’enfance après tant de temps, quitte à être catalogué de bizarre par le reste du commun des mortels, y est pour beaucoup. Avant d’aller plus loin, je préfère toutefois le dire : Nino m’a cassé les pieds. Elle est insupportable, elle n’écoute pas les gens quand ils parlent, elle est monomaniaque, il lui arrive de littéralement exploser et son obsession pour Momo est à la limite du flippant. Étrangement pourtant, je crois que ce sont ces éléments qui font aussi qu’elle est, quelque part, attachante. Elle voit avant tout le bon côté des choses, elle est totalement naïve et elle bouleverse l’univers de tous les protagonistes sans vraiment s’en rendre compte. En fait, même si elle est insupportable, Nino est touchante et cela se voit notamment dans sa relation avec Mio, qui s’attache à elle alors qu’elle la voyait (et la voit toujours) comme une rivale.

Bon, ceci étant dit, j’avoue avoir parfois eu envie de la frapper quand, en plein concert, elle devenait subitement incontrôlable parce que Momo lui avait fait quelque chose. Pour le professionnalisme, tu repasseras. De la même façon, même si j’écoute « Canaria » en boucle, j’ai un peu du mal avec sa façon de chanter. Même si elle s’améliore petit à petit, je trouve que la Seiyu cri plus qu’elle ne chante. C’est d’ailleurs ce qui fait que j’ai eu un peu peur en regardant le premier épisode, quand elle s’est mise à chanter. Je crois que la pire dans le genre, c’est « Spiral » que j’adore comme chanson mais que j’ai dû mal à écouter à cause de ça … Heureusement, « Noise » remonte un peu le niveau. Je sais que cette façon de chanter fait partie du personnage, mais j’ai vraiment eu du mal par moment.

L’intrigue, quant à elle, est loin d’être original mais fait tout à fait l’affaire. On a un triangle amoureux très basique (voir même plus si on prend en compte Mio et le bassiste en fait) dans lequel personne ne semble se plaire mais que, finalement, seul Nino essaye de faire bouger. Après, Nino a le même problème que toutes les filles d’anime et série et livres (…), elle préfère le connard qui la rejette à celui qui est prêt d’elle et tente de la réconforter. Dommage pour Yuzu, qui a pourtant ma préférence.

Après, même si j’ai personnellement adoré Fukumenkei Noise, je peux comprendre aussi que ça ne soit pas au gout de tout le monde. L’histoire est bateau, les situations très convenues et ils n’y a pas de grosses surprises, pourtant j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder cet anime qui m’a amusé mais aussi touché. Les amours d’adolescents, c’est un sujet vu et revu, mais, j’ignore pourquoi, je trouve toujours aussi sympathique de les voir passer des épreuves pour tenter d’être heureux.

Un anime sans doute très quelconque mais qui a beaucoup plus au cœur d’artichaut que je suis …

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site