Made in Abyss

Titre : Made in Abyss
Réalisateur : Masayuki Kojima
Sudio : Kinema Citrus
Année de production : 2017
Format : 13 épisodes (le dernier fait 50 minutes, les autres environs 20 minutes)
En France, l’anime est diffusé par Wakanim.
Il s’agit de l’adaptation du manga de Akihito Tsukushi (inédit en France).

Résumé : Dans le monde de Rico, il existe un endroit encore mystérieux et inexploré autour duquel s’organise la vie : un immense trou que l’on appelle « L’Abysse » qui recèle toutes sortes de reliques. Les récupérer n’est cependant pas sans risque puisque L’Abysse est accompagné d’une malédiction. Plus on s’aventure profondément et plus il est difficile de remonte : vertige, vomis ou hémorragie n’étant que certains des effets de cette malédiction sur le corps humain. Cela n’empêche pourtant pas des humains, appelé « Caverniers » et respecté par toute le monde, d’explorer les profondeurs de L’Abysse.
Rico est une orpheline dont les parents étaient des Caverniers. Comme beaucoup d’autres enfants dans son cas, elle s’entraine maintenant dur pour devenir une légende comme sa mère. Mais lors d’un exercice, elle rencontre Légu, un robot semblable à un humain auquel elle s’attache et grâce auquel elle espère pouvoir réaliser son rêve : plonger dans les profondeurs de L’Abysse et retrouver sa mère !

Avis : Made In Abysse est pour moi LA grosse surprise de cette saison, mais également mon gros coup de cœur. Si je l’ai regardé au début, c’est parce que l’histoire me paraissait très intéressante et que le chara design était adorable. Très rapidement, mon petit frère, qui connaissait visiblement le manga, m’a mis en garde : « s’il respecte le manga, cet anime sera loin d’être mignon ! Il est même assez dur, je ne sais pas si tu vas tenir … » (oui, je suis une petite nature …) Même si je lui fais toujours confiance, j’ai décidé d’insister –avec son soutient d’ailleurs– je ne le regrette absolument pas.

Au premier coup d’œil, cet anime donne vraiment l’impression d’être adorable. Dès le début, on sent pourtant une ambiance un peu étrange, notamment lorsqu’il est question des punitions infligés au sifflet rouge, mais c’est tellement minime qu’on se laisse avoir et qu’on regarde ça pour se distraire sans trop se prendre la tête. Je ne me souviens plus exactement à quel moment j’ai réalisé que j’avais fait une erreur en le prenant pour un anime choupy-mignon, mais je me rappelle en tout cas qu’il était déjà trop tard pour que j’arrête. Les personnages, l’univers, j’étais déjà totalement subjugué et il fallait que je voie comme ça allait se terminer.

Si on a assez rapidement des signes que l’anime risque d’être dur, c’est au début souvent un passage dans l’épisode, le reste étant plus doux et facile à regarder. Et puis arrive la Forêt Inversée et le ton devient d’un coup beaucoup plus sombre tout au long des épisodes. Je ne sais pas si c’est dû aux révélations sur Rico ou si c’est simplement le personnage d’Ozen, mais j’ai trouvé tout ce passage particulièrement oppressant, même pendant les moments de calme avec Maruruk. Et à partir de là, c’est un festival. Certes, on s’enfonce plus profondément dans L’Abysse, c’est normal que ça devienne plus dangereux. Mais je ne pensais pas que ce serait à ce point.

Mais je crois que l’épisode qui m’aura le plus choqué est l’épisode 10. D’après ce que j’ai lu, je n’ai pas été le seul dans ce cas et si, contrairement à beaucoup, je n’ai pas eu besoin de faire une pause au milieu de l’épisode, j’avoue avoir dû faire le plein de série mignonne et drôle juste après. /!\SPOILER/!\ Jusque-là, même si nos personnages avaient déjà été en danger, ça n’avait jamais été trop sérieux, rien qu’ils ne puissent surmonter. Ici … Voir Rico souffrir comme ça et demander à Légu de lui couper le bras avant d’arrêter de respirer, ça a été très dur. Et encore, ce n’est rien par rapport à l’épisode 13 et l’histoire de Nanachi … /!\SPOILER END/!\

Je développerais bien plus profondément l’intrigue mais ça risquerait de trop partir en spoiler et ce n’est pas vraiment l’intérêt, donc à la place je dirais simplement que la bande son est formidable. Que ce soit les insert songs ou les génériques, tout est parfaitement adapté. Je suis notamment particulièrement adepte du générique de début que je m’écoute en boucle depuis quelques temps.

Verdict, un anime vraiment formidable, mon coup de cœur de la saison, voir sans doute de l’année ! Je le recommande à tous ceux qui ne sont pas trop sensible, car certaines scène sont quand même durs …

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site