Kowabon

Titre : Kowabon
Réalisateur : Taketani Kazuma
Scénariste : Kumamoto Hiromu
Studio : ILCA
Année de production : 2015
Format : 13 épisodes de 3 minutes environ.

Résumé : Micro-série d’horreur qui part du principe que les caméras sont des « yeux » qui peuvent voir des choses que l’on n’imagine même pas.

Avis : La première chose à dire, c’est que Kowabon utilise une technique appelé Rotoscoping, c’est-à-dire que l’on utilise des prises de vue réelles pour créer l’animation. Lors du générique de fin (vraiment sympathique par ailleurs), on peut ainsi voir certains passages des fameuses prises réelles et la seule chose que j’ai à dire à ce propos, c’est que je trouve les prises réelles beaucoup plus jolies. Après, je ne sais pas comment fonctionne le rotoscoping, c’est peut-être normal ?

Quoi qu’il en soit, et même si je n’ai pas tout compris à la technique, j’ai trouvé que ce système rendait bien mieux d’une animation normale l’impression de peur et de malaise. Même maintenant, plusieurs jours après le visionnage, je n’arrive toujours pas à savoir si j’ai eu aussi peur parce que les situations étaient effrayantes ou bien si j’ai eu peur parce que l’animation l’était. Je suppose que c’est un subtil mélange des deux qui fait que j’ai autant apprécié Kowabon malgré le format très court, qui nous laisse parfois un peu sur notre faim.

J’ai d’ailleurs trouvé que le malaise et le côté horrifique s’accentuait de plus en plus au fil des épisodes. Si j’avoue que les trois ou quatre premiers épisodes ne m’ont pas fait bien peur, certains des derniers, pourtant plus inoffensifs m’ont vraiment terrifiés. (Pour ceux qui ont vu, je pense notamment à l’épisode de l’interphone, à celui où le garçon appel ses parents et à celui qui trouve une caméra. Les trois qui m’ont fait le plus peur).

Le seul véritable soucis avec Kowabon est sans doute que les épisodes étant très court et sans lien les uns avec les autres, il est très difficile d’en parler réellement sans gâcher le plaisir. Surtout qu’une bonne partie est laissée à notre imagination au final. Je dirais donc simplement aux fanatiques d’horreur tel que moi de foncer se faire leur avis, surtout qu’on se fait vraiment l’intégral très rapidement.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site