Kabukibu!

Titre : Kabukibu !
Réalisateur : Kazuhiro Oneda
Sudio : Studio Deen
Année de production : 2017
Format : 12 épisodes de 20 minutes
D’après un Light Novel de Yûri Eda. Le Light Novel a également été adapté en manga, toujours avec Yûri Eda au scénario mais également avec Chizu Kamikô au dessin.
En France, l’anime est diffusé par ADN.

Résumé : Depuis que son grand-père lui a fait découvrir le Kabuki, Kurogo Kurusu se passionne pour cet art. Décidé à le faire apprécier également aux jeunes de son âge qui s’y intéressent de moins en moins, il se met en tête de créer un club de Kabuki au lycée …

Avis : Je ne me souviens plus exactement pour quelle raison j’avais décidé de regarder cet anime à la base. Je me souviens juste qu’au début, je m’inquiétais un peu de ne pas réussir à accrocher, n’étant pas forcément fan de Kabuki.

Au final, cet anime ne casse pas trois pattes à un canard mais reste très agréable à regarder. Malheureusement, si j’ai appris énormément de choses et que je me suis bien amusé au fil de ces épisodes, je n’en suis pas devenu fan de Kabuki pour autant, et je pense d’ailleurs que j’aurais toujours autant de mal à apprécier cet art, malgré tout l’amour que je porte au théâtre malgré ça. Kuro a beau tout expliquer en large et en travers, pour moi, le Kabuki reste trop surjoué, au point que je n’arrive pas à rentrer dans les histoires qu’ils racontent. Cette façon d’articuler au maximum (voir presque de découper les phrases) me met plus mal à l’aise qu’autre chose en fait. Alors même si j’adore les costumes et les décors, je crois que j’aurais toujours un peu de mal avec le Kabuki. De mon côté, donc, cet anime n’aura pas réussi son pari, désolé à lui.

Cela mis à part, et comme je l’ai dit un peu plus haut, mis à part son thème, Kabukibu ! ne brille pas par son originalité. On a affaire à un club qui tente de se former dans un lycée malgré les difficultés que cela comporte, notamment le fameux recrutement de membres (qui, une fois n’est pas coutume, se passe quand même sacrément facilement une fois qu’on a résolue les petits soucis de chaque futur membre). Comme à chaque fois, les personnages semblent faire semblant de ne pas s’y intéresser jusqu’à ce qu’on trouve les bons mots pour les convaincre. J’avoue trouver dommage que le recrutement se passe de la même façon dans presque tous les animes.

Les personnages restent néanmoins le plus gros point positif de cette série, si l’on exclut Ebihara (un peu trop conventionnel comme « rival » à notre héros). J’aurais tendance à trouver Kuro peu recherché également, mais il se dégage de lui un esprit positif que l’on retrouve, finalement, assez rarement chez les meneurs de club (non sportif) d’anime. J’ai notamment trouvé intéressante la relation qui s’établie entre lui et Ebihara, avec ce dernier qui le méprise alors que lui continue de l’admirer malgré tous les défauts qu’il a l’occasion d’observer chez lui.

J’ai également été surpris d’apprécier le personnage de Tonbo, moi qui aie pourtant du mal, en général, avec ce genre d’apathique chronique. Je crois que la relation qu’il a avec Kuro, où l’on ne comprend pas forcément comment ils sont devenus amis et ce qui les uni vraiment, a fait que je le trouvais intéressant. Il y a aussi sans doute le fait qu’il ne soit pas réellement apathique et que ça semble surtout être que son visage n’est pas très expressif … J’ai bien aimé les moments où intervient en tout cas.

Si tous les personnages du club était amusant et originaux, j’avoue avoir adoré tout particulièrement le duo Lili et Hanamichi. J’ai trouvé leur amitié vraiment mignonne et Lili est absolument adorable. Le genre de fille que l’on aimerait connaitre en vrai car elle est à la fois jolie, gentille, prévenante et amusante. Quant à Hanamichi, j’ai bien aimé qu’il abandonne d’un coup son rôle de gros macho pour devenir la bonne copine de la bande (tout en restant parfois étonnamment viril).

Malheureusement, tous ces personnages ne sont pas soutenus par un scénario à la hauteur, et les péripéties sont bien souvent trop convenu, tout comme leur résolution. Je crois que c’est ce qui m’a le plus déçu dans cet anime : les auteurs sont partis d’un thème quand-même très particulier, avec des personnages à potentiel, mais ils ont donné une comédie scolaire sans grande surprise, comme s’ils avaient épuisé leur quota d’originalité. Le seul élément du scénario que j’ai trouvé intéressant a été la façon dont ils tentent de faire comprendre (et aimer) le Kabuki aux lycéens.

En bref, Kabukibu ! est un anime sur un thème très original mais traité d’une façon assez convenu. Dommage.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site