Gate

Titre : Gate
Réalisateur : Takahiko Kyōgoku
Scénariste : Tatsuhiko Urahata
Studio : A-1 Pictures
Année de production : 2015 - 2016
Format : Deux saisons de 12 épisodes chacune.
Il s’agit de l’adaptation d’une light Novel de Takumi Yanai. Une adaptation manga est également en cours (7 tomes), paru en France chez Ototo.
Disponible, en France chez Wakanim.

Résumé : Alors que le sous-lieutenant Itami, otaku avoué, profite d’une permission pour se rendre à un salon de fanzine à Ginza, il assiste à l’apparition d’une porte géante de laquelle arrive soldats, dragons et autres créatures, et se retrouve contraint d’abandonner ses plans pour protéger les civils. Une fois les ennemis neutralisés par les forces d’autodéfense, Itami est récompensé pour ses prouesses lors de l’attaque et est naturellement choisi pour faire partie des militaires qui iront explorer l’autre côté de la porte.

Avis : Je me suis trouvé bien embêté au moment d’entamer la critique de Gate car j’ai trouvé dans cette série énormément de bons points, mais également tout autant de petits défauts cassent pied. Pour la première fois, à mon souvenir, j’ai pu passer au court d’un même épisode de l’euphorie totale devant un passage particulièrement génial avant de me demander, quelques minutes plus tard, pourquoi je m’obstinais à m’infliger une telle chose. Aussi, même j’ai Gate est une série que j’ai globalement énormément aimé, j’ai beaucoup de mal à me prononcer réellement.

Très étrangement, et je me suis plusieurs fois demandé si ça ne me le faisait qu’à moi, j’ai trouvé la première saison dans l’ensemble plus agréable. Il ne fait aucun doute que la majorité des scènes épiques se trouve dans la seconde saison mais la qualité du premier arc me semblait plus homogène et donc plus accessible. L’un des principaux défauts de la seconde saison, à mon gout, est que l’on passe trouve souvent d’une situation à une autre, voire carrément d’un genre à l’autre (je reviendrais sur ce changement de « genre » par la suite). Enfin, mais c’est peut-être simplement mon imagination, mais j’ai eu le sentiment qu’il y avait moins de fan-service dans la saison une. Le fan-service est très présent dans Gate, peu importe la saison, mais j’ai eu le sentiment que celui de la saison une était beaucoup moins racoleur, plus là comme un élément comique de l’intrigue que comme un véritable argument scénaristique.

Gate est un anime qui m’a beaucoup plus car évoquant énormément de sujets que je trouve intéressants et importants. Ainsi, même si j’ai trouvé les militaires étaient un peu trop représentés comme des héros (je n’ai absolument rien contre les militaires, bien au contraire, mais j’ai trouvé que les forces terrestres de l’autre côté de la porte étaient parfois un peu trop considérés comme des sauveurs alors qu’ils sont finalement plus proches d’envahisseurs ou de colonisateurs, à vouloir absolument imposer leur façon de voir les choses), j’ai trouvé la représentation des médias ou des politiques malheureusement très réaliste. J’ai d’ailleurs énormément aimé l’intervention de Rory lors de la discussion avec la Diète (il me semble que c’est eux ?), où la ministre veut absolument piéger les militaires et demande à Rory si des gens ont été blessés lors de l’attaque du dragon à cause du F.A.D. On voit bien dans cette scène la critique des parlementaires prêts à déformer la réalité pour défendre leur vision des choses, alors qu’ils n’ont souvent pas tous les éléments en main.

De la même manière, les journalistes que l’on voit dans la seconde saison m’ont fait mal au cœur tellement il me semblait réaliste, notamment lorsqu’il explique à la jeune femme qu’un journaliste n’est jamais impartial. J’ai longtemps pensé que journaliste était un merveilleux métier car il permettait aux gens d’en savoir plus sur des choses qui les dépassent. Seulement, maintenant, les prises de positions dans les articles sont bien trop flagrantes et j’ai souvent l’impression de  lire une sorte de propagande, lorsque je ne me dis pas que le journaliste ne sait absolument pas de quoi il parle. Néanmoins, j’ai trouvé un peu facile que les personnages étant contre le F.A.D soient systématiquement des vilains abusants de leur position pour leur faire du tort alors qu’ils ne sont que de valeureux soldats protégeant le monde.

Mais à m’entendre, on pourrait croire que Gate est très politique alors qu’en vérité, même si la politique est belle est bien présente (lorsqu’on n’est pas en guerre, on est en pleine négociation de paix), Gate est aussi un anime de fantasy, avec le lot de zigouillage de monstres que cela impliquent et les scènes de combat sont bien menés et sympathiques. Pour changer, j’ai regretté que le F.A.D semble si parfait et irréprochable (même s’il est normal qu’il domine puisque leurs armes sont plus évolués) mais à part ce petit détail, les scènes de combat contre les monstres étaient probablement les passages que j’ai préféré …

… avant tout dans la première saison. En effet, c’est l’un des éléments que je n’ai pas aimé du tout dans la saison deux. Autant /!\SPOILER/!\ les sauvetages sur la fin /!\SPOILER END/!\ sont palpitants et j’ai pris plaisir à les regarder, autant les affrontements entre *personnage lambda* et Itami et sa clique ne m’ont absolument rien fait. /!\SPOILER/!\ Prenons l’affrontement contre le dragon : dans la première saison, lorsque le F.A.D se bat contre le dragon, ils s’y mettent à plusieurs unités lourdement armées et, si mes souvenirs sont bons, ne réussissent pas à le tuer mais juste à le repousser. Pourtant, dans la saison deux, Itami se rend seul avec Tucca, Lelei, Rory et quelques elfes noirs pour l’affronter et ils s’en sortent sans trop de bobos (j’ai d’ailleurs trouvé assez choquant le « personne n’est blessé » à l’issu du combat alors que les elfes noirs ont été décimés …). Il n’y a plus aucune notion de danger, ni même de challenge et j’ai trouvé ça dommage. /!\SPOILER END/!\

De manière générale, et pour l’ensemble de la seconde saison, j’ai eu beaucoup de mal avec les passages où apparaissaient Itami et cie. Lorsque je disais plus haut que j’avais préféré la première saison, ce n’est pas tout à fait vrai. J’ai trouvé la seconde saison vraiment formidable, probablement au-dessus de beaucoup d’autres séries du genre. Seulement, les intrigues impliquant Itami me l’ont fait moins aimer. Peut-être suis-je devenu trop difficile à force, mais j’avais le sentiment que leur seul utilité était le fan-service et que l’intrigue général avançait sans que l’on ait besoin d’eux. Lorsque l’intrigue principal de série se déroule uniquement lorsque les personnages principaux sont loin, ce n’est jamais très bon signe je crois.

Sinon, j’ai beaucoup aimé les personnages que je trouve, dans l’ensemble, plutôt attachants bien qu’un peu trop stéréotypés. On voit qu’ils sont là pour plaire au public plus que pour faire le boulot et même s’ils restent vraiment sympathique, c’est un peu agaçant par moment. Je n’arrive pas à me souvenir d’un seul personnage qui soit réellement original et même si c’est de plus en plus fréquent, je trouve toujours ça un peu dommage.

 J’ai toutefois trouvé la fin très décevante par rapport à l’ensemble de l’anime (très bon dans sa globalité malgré tous les petits détails que j’ai pu relever) qu’on voit venir à plusieurs kilomètres. /!\SPOILER/!\ Autant j’ai bien aimé la mise en couple de la blonde et du vieux militaire, que j’avais vu venir et que j’attendais, autant les autres couples qui se forment à la fin m’ont déçu, j’aurais préféré qu’il n’y en ai qu’un, là ça fait vraiment trop « on va montrer que tout le monde est très ouvert à la nouveauté en faisant plein de couple mixte ». J’ai notamment pesté sur l’ambassadeur qui semble bel et bien finir en couple avec la gamine, j’ai trouvé cela particulièrement dommage. Idem pour la fin du côté d’Itami, avec les filles qui débarquent. Au moment où on le voit se rendre à la convention, on devine comment ça va finir. Ces deux fins m’ont un peu gâché le plaisir de la raclé du dernier épisode, vraiment. /!\SPOILER END/!\

Malgré tout ce que j’ai pu dire, Gate reste, dans l’ensemble, un anime agréable que je recommande fortement aux amateurs de fantasy qui, je pense, l’apprécieront grandement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site