Angel Beats!

Titre : Angel Beats!
Réalisateur : Seiji Kishi
Sudio : PA Works et Aniplex
Diffusé sur : CBC/MBS/RKS/TBS/TUT
Année de production : 2010
Format : 1 saison de 13 épisodes + 1 OAV
En France, l’anime a été licencié par Black box.
Inspiré de la Light novel Angel Beats! Track zero de Jun Maeda.
Il existe trois mangas dérivés de l’anime et de la light novel (Angel Beats! The 4-koma : Bokura no Sensen kōshinkyoku, Angel Beat! Heaven’s door et Angel Beats! 4-koma : Osora no shinda sekai kara).

Résumé : Otonashi se réveille un soir en pleine nuit, sans aucun souvenir de sa vie d’avant et auprès une jeune fille armée qui lui propose de se joindre à elle pour vaincre l’Ange et le Dieu de ce monde. Très rapidement, Otonashi doit se rendre à l’évidence : il est mort et se trouve désormais dans un lieu de passage entre la mort et la réincarnation. Il doit désormais faire un choix : se plier aux règles de ce monde et risquer de disparaitre ou rejoindre le Front de l’Au-Delà et se battre contre l’Ange.

Avis : Avant toute chose, je tiens à préciser que mon avis ne portera que sur l’anime. En effet, à l’instant où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore pris le temps de regarder les OAV ou de chercher les mangas. Je m’excuse auprès de ceux qui espéraient une critique complète.

L’une des premières choses à savoir lorsque l’on décide de regarder Angel Beats!, c’est qu’il vaut mieux prévoir un paquet de mouchoir (voir un par épisode presque maintenant que j’y réfléchis …) à porter de main avant de s’y mettre. Les premières phrases de l’anime nous mette en effet assez rapidement dans l’ambiance : les personnages sont tous morts, assez jeunes il semblerait (promesse de flashback larmoyant) et se trouve dans un monde parallèle dont l’idée générale se rapproche plus ou moins du purgatoire de la religion chrétienne (pour ceux qui ont eu la change d’échapper aux cours de religion, chez les chrétiens catholiques, le purgatoire est plus ou moins le lieu où les âmes des défunts se rendent après être morts, avant de monter au ciel, afin d’expier leurs fautes). Rien de très rigolo à l’horizon donc.

Pourtant, dès le premier épisode, on se rend bien compte que, même s’il y a de forte chance que l’on verse des larmes de crocodile à la vue de certains passage, il est fort probable aussi que l’on passe pour un dégénéré auprès de la famille entière en riant devant d’autres passages car, avouons-le, Angel Beats!, c’est aussi très marrant. Certes, les « plaisanteries » ne sont pas toujours très intelligentes (Hinata qui s’envole pendant le contrôle ou Nado qui a l’air d’un gros dur mais qui se fait systématiquement éliminer en premier, disons-le, c’est vu et revu …) et parfois un peu répétitif (Yui, au bout de trois épisodes, on a compris qu’ils sont tous stupides, tu gâches ta salive), mais globalement, ça marche. On rigole et on relâche la pression, si bien qu’on obtient dans à peu près tous les épisodes un équilibre entre les larmes et le rire.

Le comique passe aussi, et avant tout, à travers les personnages qui ont tous – désolé de dire ça aussi crument – des comportements plus ou moins débiles en fonction des situations. Nous avons déjà vu le cas de Nado et Hinata un peu plus haut, mais que dire de Takamatsu qui montre ses muscles à la première occasion ou de Shiina qui crache continuellement la même phrase. J’ai tendance à dire que, bien souvent dans les anime, les personnages boute-en-train et stupides sont ceux qui ont eu le passé le plus tragique, Angel beat! est l’incarnation même de ce principe.

Et, globalement, ça marche. Tout le monde n’accrochera pas aux personnages aux cerveaux limités mais les personnages sont tels qu’on s’attache vite à eux, même ceux un peu plus secondaires tel que Matsushita ou Oyama. On ne connait pas leur passé mais le simple fait qu’ils aient rejoins le front de l’au-delà semble indiquer qu’ils ont souffert lorsqu’ils étaient en vie et les voir, malgré tout, si pétillant, ça a eu tendance me pousser vers le haut lorsque je me sentais nul. Ils sont gentils, déterminés et totalement dévoués à Yurippe, ce qui les rend à la fois très secondaire et très adorable.

Mais ce n’est pas parce que j’ai attaché au scénario et aux personnages que j’ai trouvé cet anime  absolument parfait et il y en fait plusieurs petites choses (outre les gags un peu trop répétitifs à mon gout …) qui m’ont dérangé. Certes, ce n’était pas au point de gâcher mon plaisir mais ce sont des éléments dont je me serais passé.

Tout d’abord, le scénario semble nous promettre un affrontement continu entre le front de l’au-delà et l’Ange, a.k.a. Kanade. Pourtant, cette histoire devient assez rapidement secondaire et, en fait /!\SPOILER/!\ Kanade devient rapidement une amie d’Otonashi et, presque aussi vite, une alliée des personnages. Il me semble que c’est vers la moitié de la série qu’elle perd son poste de présidente des élèves, éliminant ainsi ce qui était, jusque-là, l’intrigue de l’histoire. /!\SPOILER END/!\ Au final, ça me donne l’impression que l’histoire que l’on nous vendait à l’origine n’était qu’un amuse-bouche et, même si j’ai beaucoup aimé la suite (ce qui n’a, notamment, pas été le cas avec Durarara!! par exemple) j’ai eu, en premier lieu, le sentiment d’avoir été trompé.

J’ai également trouvé dommage que l’anime n’ait pas plus profité de l’aspect « mort » des personnages. Certains épisodes, tel que le deuxième, exploitent à fond la possibilité de mort infini des personnages principaux mais elle est pourtant bien souvent laissée de côté. Et pourtant, le deuxième épisode est très probablement l’un de mes préférés parce qu’il a ce côté totalement shōnen, où tous les alliés du héros se sacrifient un par un afin de lui permettre d’avancer tout en parodiant, quelque part, ce code avec la promesse que ces personnages vont revenir et les réactions, alors beaucoup moins larmoyantes, des personnages restants qui sont tout juste à leur dire « merci, je te payerais un repas en échange ». Et, oui, je sais, dans l’épisode 02, la majorité des personnages meurent plus bêtement que par sacrifice mais c’était aussi ce que j’ai adoré dans cet épisode !

Pourtant, par la suite, cette possibilité infinie de tuer tous les faire valoir (mais également Otonashi, qui n’a pourtant pas eu tellement besoin, ce qui m’a un peu déçu mine de rien …) n’a pourtant plus été vraiment utilisé par la suite, /!\SPOILER/!\ excepté lors de la seconde visite à la guilde où les sacrifices étaient tellement rapides que ça m’a plus ennuyé qu’autre chose cette fois. /!\SPOILER END/!\

/!\SPOILER/!\ La fin de l’anime respecte néanmoins l’un de ses engagements en ne nous faisant pas un retournement de situations complètement fous « owii, finalement, restons tous ici pour toujours ». Certes, la disparition des personnages auxquels nous nous étions attachés est parfois dur à regarder et on peut se surprendre à laisser couler quelques larmes lors de la remise des diplômes mais on se doutait depuis le début que ça se finirait ainsi et, pour ma part, le contraire m’aurait vraiment déçu. J’ai aimé cette fin touchante, et particulièrement la scène tout à la fin, où l’on voit la réincarnation d’Otonashi croiser le chemin de celle de Kanade.

Juste un petit détail. J’ai trouvé adorable qu’on apprenne à la fin que Kanade ait en elle le cœur d’Otonashi mais depuis le début, il semble clair que Kanade est dans ce monde depuis longtemps (je n’ai pas lu Heaven’s door mais d’après la couverture du premier tome, elle est déjà là lorsqu’Hinata arrive) alors que, vraisemblablement, Otonashi vient d’y arriver. Je doute que son âme ait erré pendant des mois avant qu’il n’atterrisse ici et Kanade dit que le cœur d’Otonashi lui a sauvé la vie, donc logiquement, elle a continué à vivre un peu après la transplantation, donc après la mort d’Otonashi (qui, rappelons-le, est mort à l’arrivée des secours). C’est moi où il y a une incohérence ? …/!\SPOILER END/!\

Quoi qu’il en soit, et malgré ces petits défauts, Angel Beats! reste un excellent anime, regardable assez rapidement et intéressant pour compléter votre culture en japanimation.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site