Viewfinder (Finder series)

Titre : Viewfinder
Mangaka : Ayano Yamane
Nombre de tomes au Japon : 7 tomes (en cours)
Nombre de tomes en france : 7 tomes
(date du prochain tome non communiqué.)
Editeur, japon : Biblios
Editeur, France : Asuka
Viewfinder a été adapté en deux Animix.

Résumé : Takaba Akihito est un jeune photographe indépendant prêt à tout pour un scoop qui pourrait lancer sa carrière, y compris à prendre des risques inconsidérés en provoquant Asami Ryûichi, un célèbre homme d'affaire connu pour tirer une grande partie de ses revenus du trafic de l'ombre (drogues, armes, magouilles politiques ...). Ce qu'Akihito ne sait pas, c'est que cette simple photo qu'il a prise va complètement bouleverser sa vie.
 
Avis : Comme je l'ai dit, Viewfinder est un manga qui me laisse perplexe à chaque fois que je dois rédiger dessus. C'est mon manga préféré, celui pour lequel je vendrais n'importe quoi. Et pourtant, je suis bien incapable de me justifier. Pourquoi est-ce que j'aime autant ce manga ? C'est une excellente question et, moi-même, je ne le sais pas vraiment.
 
Dans un premier temps, je suis tombé amoureux du dessin et c'est comme ça que j'ai commencé à le lire même si c'était beaucoup plus chaud que ce que j'avais l'habitude d'acheter.
 
Mais je crois que ce qui fait de Viewfinder mon manga préféré, c'est ce petit picotement que j'ai au cœur lorsque je le lis, lorsque je tombe sur des images ou même lorsque je regarde des fan fictions. Ce qui fait que j'estime qu'il s'agit de mon manga préféré, ce sont les larmes qui ont coulé naturellement lorsque j'ai cru que c'était terminé. Je crois n'avoir jamais autant pleuré pour la fin d'une histoire. Ce qui me fait croire que Vewfinder est le manga que j'aime le plus, c'est également les cris de joies que j'ai poussé en voyant qu'il allait sortir en France.
En fait, ce qui fait que j'aime Viewfinder, ce sont tous ces sentiments que j'éprouve lorsque je le lis ou lorsque j'en parle. Ce sont eux qui en font un manga aussi exceptionnel à mes yeux.
 
Mais vous allez me dire « ouais, c'est facile de t'en sortir comme ça mais tu ne nous dit pas pourquoi on devrait l'acheter plutôt qu'un autre » alors je vais faire de mon mieux pour expliquer ce que je ressens.
 
Je suis une personne foncièrement honnête et si on me rend trop de monnaie dans un magasin, je vais aller la rendre en m'excusant. Mais pourtant, j'ai toujours aimé les mangas qui parlent de la mafia, probablement parce qu'ils ont l'air tellement libres. Ou bien parce qu'ils ont généralement la grande classe dans les pires moments tout en n'étant pas du côté des gentils. C'est pour cela que j'ai commencé à lire, charmé par le résumé qui promettait mafieux et photographes, car j'ai aussi une grande passion pour la photo.
 
Le premier chapitre m'a fait un peu peur, c'était beaucoup plus cochon que tout ce que j'avais lu jusqu'à présent et je me suis dit que je n'étais pas forcément prêt pour ce genre de lecture. Puis j'ai jeté un nouveau coup d'œil sur les dessins et je me suis laissé un chapitre de plus pour juger et l'arrivée de Feilong et cette sorte de rivalité Nippo-Chinoise m'a complètement conquis et j'ai décidé de réellement m'y mettre, peu importe les scènes de sexe choquantes que je pourrais voir.
 
En fait, j'adore Akihito. Dès le début, il m'a complètement passionné et j'avoue le trouver adorable sans pour autant tomber dans la gnagnardise (si, cet adjectif existe). Quand j'ai commencé, j'en avais vraiment marre des uke type Ayase (Okane ga nai) qui chiale dès qu'il leur arrive quelque chose sans pour autant réagir avant de pardonner à leur bourreau comme s'il était le plus saint des hommes.
Alors bien sûr, Akihito est aussi dit genre à dire « nan j'veux pas » en se laissant faire mais pas de la même façon. Akihito n'aime pas Asami et il ne lui pardonne pas ce qu'il lui fait subir. Ce n'est qu'au fur et à mesure (et après avoir développé un sérieux syndrome de Stockholm si vous voulez mon avis) qu'Akihito cesse de se chercher des excuses et reconnait vouloir Asami. Et il ne veut pas perdre face à lui, il veut être son égal et c'est pour ça qu'il continue à le repousser, même si dans les derniers chapitres (Pray of the Abyss) il commence à accepter leur relation telle qu'elle est.
 
Mais pour en revenir à notre uke, on avait Keita (Gakuen Heaven), le passif qui attend que le bonheur tombe du ciel, Shûichi (Gravitation), l'ahurit prêt à tout pour obtenir l'attention de son chéri, ou encore l'adorable et exubérant Makoto (kiss ja tomaranai) rempli de pensées perverses et d'amour pour son ami d'enfance. Akihito nous change de tous ces uke. Akihito, c'est un fonceur avec du caractère. Le genre qui n'a pas froid aux yeux, qui agit avant de réfléchir et qui ne se laisse pas si facilement marcher sur les pieds. Il ne mâche pas ses mots et il reste lui-même.
Et surtout, même s'il peut sembler complètement suicidaire et masochiste à chercher les ennuis comme ça, il reste cependant humain. Il n'est pas un héros qui, alors qu'il a un pistolet sur la tempe, va crier « Vas-y, je vais m'en sortir ! ». Il est le genre de personnage qui fera tout pour s'en sortir, y compris vendre son corps (à Feilong ou à Asami). Et c'est ce côté foncièrement humain que j'aime. Il pleure, il s'énerve, il a peur. Il a courageux et n'a pas froid aux yeux mais même pour sauver sa vie, il est incapable d'appuyer sur la détente à moins d'être poussé à bout.
En fait, ça aurait été un type normal s'il n'avait pas rencontré Asami.
 
Asami que j'aime aussi beaucoup par ailleurs. C'est vraiment un personnage charismatique. Toujours bien coiffé et bien habillé, toujours à dire exactement ce que l'on ne veut pas entendre et à se conduire comme s'il était supérieur. Même s'il fait parfois peur, il reste l'homme de la situation, celui qui n'est jamais loin lorsqu'il y a une fusillade et qui s'en sortira quoi qu'il arrive.
Le genre de personne qu'il vaut mieux avoir avec soi que contre soi.
 
Enfin, j'aime beaucoup la façon dont les sentiments (syndrome de Stockholm ou pas alors finalement ?!) d'Akihito se transforme au fur et à mesure. De la colère et l'envie de vengeance, il apprend à apprécier l'homme qu'il détestait au point d'avoir peur de lui faire du tort. Il s'attache peu à peu à son bourreau et au final, ce n'est plus pour le faire tomber qu'il lui court après.
 
J'ai tenté de développer mon avis au maximum mais, franchement, Viewfinder est et restera un manga qui provoque tellement de sentiments en moi qu'il est difficile de les expliquer et de condenser cela en quelques paragraphes bien écrit.

Commentaires (4)

1. Anthropophagie (site web) 26/05/2011

Sincèrement, j'adore vos commentaire sur tous ces manga.
C'est telement naturel et humouristique, ça change des résumés blasés qui donnent juste envie de zaper.
Là je n'ai jamais lu ce manga, et après votre critique, je n'ai qu'une envie l'acheter XD
Je vous souhaite de continuer ^^

2. Mako 15/02/2012

Un immense merci pour ce commentaire. Je fais tout pour rester un maximum naturel lorsque je fais mes critiques parce que c'est ce que j'aimerais lire. Je trouve moins intéressé un avis retravaillé sous toutes les coutures pendant des heures et je préfère nettement un "premier jet" brouillon mais où je donne mes émotions à chaud. Si ça plait, tant mieux, j'avais vraiment peu que ça en devienne illisible.

Mais je peux te rassurer sur un point, j'ai bien l'intention de continuer aussi longtemps que je le pourrais ;) J'ai une sérieuse baisse de régime avec la fac mais dès les vacances d'été, je reprendrais plus sérieusement ^^

Merci pour ce commentaire motivant.

3. yaoi-doujins (site web) 11/04/2013

Bonjour,

je suis à la recherche de quelques informations sur ce manga, je vais l'acheter mais je voudrais savoir si il y a un tome 7 parce que j ai l impression que le manga est arreter....

4. yumenosekai (site web) 04/05/2013

Bonjour,
Désolé du temps avant la réponse. J'ignore si tu as pu obtenir ta réponse ailleurs donc je m'y colle en attendant.
Il y a bel et bien un tome 7 en cours de prépublication. D'après mes sources, l'histoire en cours s'appellerait "pray in the abyss".
Néanmoins, le site où je trouvais mes scans à eu quelques problèmes et ne les diffusent plus, si bien que je ne sais pas du tout où en est la publication. Je peux te dire qu'on a déjà, au moins, cinq chapitres et que rien ne semble indiquer un arrêt de la série.
Néanmoins, sache qu'il est tout à fait possible de s'arrêter au tome 6 si tu n'as pas envie d'attendre plus longtemps. ^^

J'espère avoir pu t'aider et, encore une fois, désolé du délai de réponse, je ne pense pas systématiquement à regarder les commentaires (tellement de SPAM que ça me déprime à chaque fois).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site