Hydra

Titre : Hydra
Mangaka : Miyamoto Kano
Nombre de chapitres : 11 chapitres
Pour information, d'après ce que j'ai compris, Hydra a, à l'origine, été publié dans onze 'micro tomes' puis, je crois, dans deux ou trois volumes.
Éditeur, Japon : ??
Prépublication, Japon : ??
Éditeur, France : Non licencié

Résumé : Lorsqu'Hitomi Naoyuki retourne à l'école après un accident de moto, il a la surprise de découvrir un nouvel élève dans sa classe. Utsumi Ryû est en effet arrivé pendant qu'il était à l'hôpital et plusieurs rumeurs circulent à son sujet. Comme celle qui dit qu'il aurait un tatouage sur le dos, qui intéresse particulièrement Hitomi qui ira jusqu'à économiser 100 000 yens pour pouvoir le voir, puis le dessiner. Et c'est au fil de ces séances de dessin qu'il commence à voir naitre des sentiments qu'il ne comprend pas.
 
Avis : J'ai découvert Hitomi et Hikaru (qui arrivera plus tard dans l'histoire) dans Rules et, les ayant trouver plutôt attachant (même si on ne voit pas beaucoup Hitomi), j'ai eu envie de découvrir Hydra, sachant que je pourrais les revoir. Et puis j'avais vraiment envie de voir le mature (*raclement de gorge*) Hikaru lorsqu'il était au lycée, surtout qu'il avait l'air radicalement différent.
 
J'en ai eu la preuve, il était radicalement différent. Mais il y a un point sur lequel il n'a absolument pas changé, lorsqu'il est amoureux, il est étrangement conciliant.
Hikaru est un personnage que j'ai énormément apprécié dans Rules, alors que j'ai généralement du mal avec les seme. Je trouve qu'il règle les choses avec classe et, même s'il se fait pas mal malmené au niveau sentimental, il reste toujours très digne. Si, physiquement, il est radicalement différent dans Hydra (je ne l'ai pas reconnu après qu'il ait coupé ses cheveux !), ce côté-là n'a absolument pas changé. Il est un peu la roue de secours dans le triangle amoureux qu'il forme avec Ryû et Hitomi et ne semble pas le prendre particulièrement mal.
 
J'aime également la grande spontanéité d'Hikaru qui rend le manga tellement marrant. On est dans un triangle amoureux, avec fond d'histoire de meurtre par moment, et pourtant, il réussi à nous tirer de grand éclat de rire par la façon qu'il a de gérer certaines situation. En fait, il est un peu simplet et c'est ça que j'adore chez lui.
 
Mais mon personnage préféré est vraiment Hitomi. Je n'aime pas l'hypocrisie alors le fait qu'il joue, en quelque sorte, avec les sentiments d'Hikaru m'énerve. Mais pas de la même façon que Yuki dans Rules. Je trouve Hitomi touchant parce qu'il semble si souvent perdu. Être amoureux d'un de ses meilleurs amis, je suis bien placé pour le savoir, et un des trucs les plus désagréables parce qu'on ne sait plus comment se comporter. Et Hitomi montre bien ça, ne sachant plus vraiment comment agir avec Ryû, tout en restant malgré tout extrêmement proche de lui. /!\SPOILER/!\ La fin du manga, qui ne nous indique pas s'il se met finalement en couple avec Ryû est particulièrement bien faite d'ailleurs. On comprend qu'ils sont toujours amoureux l'un de l'autre sans savoir si ça va véritablement marcher, ce qui rend le final touchant. Presque autant que les retrouvailles avec Sato. /!\SPOILER END/!\
 
Car il est rare que les personnages féminins aient un rôle important dans les yaoi mais Sato devient rapidement un personnage incontournable. La façon qu'elle et Hitomi, puis elle et Hikaru ont de perpétuellement se battre est adorable et c'est une fille naturelle et qui ne se prend pas la tête. Ce sont les filles comme ça que j'aime et, en plus, Sato est physiquement attirante je trouve. Ouais, ça n'a rien à faire dans la critique mais je m'en fous, c'est moi qui écrit.
 
Ryû, qui est mine de rien l'un des personnages principaux, m'a moins marqué. Avec son passé et l'important tatouage qu'il a dans le dos, je m'attendais à ce qu'ils soient beaucoup plus présent après qu'Hikaru et Hitomi se soient mis en couple, mais au final, il est de moins en moins présent. Si cela est intéressant, car marquant bien la rupture qu'on a souvent entre le lycée et l'université (qui voit ses amis de lycée aussi souvent qu'avant une fois rentré à la fac ? J'estime avoir déjà de la chance d'en voir certain une fois par semaine), j'ai été un peu déçu qu'il semble aussi apathique. Plus mystérieux ou plus spontané, n'importe quoi m'aurait plu, mais là, il semblait bien trop effacé malgré sa place importante.
 
Maintenant que j'ai fait un tour d'horizon des personnages (pourquoi diable écrire autant sur les personnages ? Je suis impossible), plongeons au cœur de l'intrigue ... Qui est tel qu'on pourrait l'imaginer avec Miyamoto Kano, particulièrement sérieuse, parfois très triste. Pourquoi se priver d'un manga franchement sérieux avec de beaux mâles une fois de temps en temps ?
J'aime les mangas de Miyamoto sensei pour ce sérieux qui s'en dégage toujours, même dans ceux qui me font rire naturellement comme Night Walk. Il y a toujours quelque chose de profond derrière les intrigues, même les plus bateaux, et c'est cela qui me plait tant chez elle (et j'aime également énormément l'idée de revoir des personnages d'une histoire à une autre).
 
Ça ne loupe pas avec Hydra où le passé de Ryû est particulièrement sombre. Mais au final, ce n'est pas un des éléments principaux car ses camarades passeront outre ce qui s'est passé à Osaka pour se concentrer sur le présent, et sur leur amitié. Qui représente le cœur du manga, au même titre que la question « avec qui Hitomi va-t-il coucher en premier ? » Car l'amitié qui se forme doucement entre les trois protagonistes (et Sato) est vraiment le fil directeur du manga. Comme n'importe quelle amitié, elle semble un peu bancale au début et se renforce finalement tellement que, même une fois à l'université, chacun d'entre eux représente quelque chose d'important pour les autres.
 
Un autre thème de l'histoire, c'est l'amour, le vrai. Hikaru est quelqu'un de très passionné, quand il aime, c'est toujours très sérieusement, je l'ai déjà dit. Mais à côté de ça, on a Hitomi et Ryû, qui sont amoureux depuis le début sans pouvoir se l'avouer. /!\SPOILER/!\ Ryû qui, même s'il a dit qu'il ne pourrait jamais se mettre en couple avec Hitomi, n'hésite pas à se dénoncer à la place de ce dernier lorsqu'il poignarde Ito pour lui éviter tous ce qu'il a subis après l'affaire d'Osaka. Et Hitomi qui aime tellement Ryû que, même dix ans plus tard, il ne semble pas l'avoir oublié. /!\SPOILER END/!\
 
Tous les trois sont véritablement amoureux, même si Hitomi est troublé à l'idée d'éprouver des sentiments pour Ryû tout en aimant coucher avec Hikaru. La métaphore du serpent était vraiment intéressante de ce côté-là d'ailleurs.
Sans doute, même s'il semble être avec une fille dans Rules (avant ou après l'épilogue d'Hydra ... Je n'arrive pas à deviner), Hitomi ne pourra jamais oublier Ryû. Et vice versa. De son côté, j'ai l'impression qu'Hikaru c'est relativement bien remis, même s'il semble condamné à avoir perpétuellement la seconde place ...

Il y aurait encore tant à dire sur Hydra. Pour faire simple, c'est un manga juste indispensable car magnifique. Et je ne parle pas que des dessins fantastiques de Miyamoto sensei mais bien de l'œuvre dans son ensemble. Après l'avoir fini, j'ai juste envie de dire « encore ».
 
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site