Tadashii ouji no tsukurikata [Drama]

Titre : Tadashii ouji no tsukurikata
Réalisateurs : Kitagawa Keiichi, Yamashita Mikiko, Higure Hidenori
Scénariste : Hanzawa Noriko
Chaine de diffusion : TV Tokyo
Nombre d’épisodes : 12 épisodes de 20 minutes

Résumé : Dans une classe de deuxième année d’un petit lycée pour fille, c’est l’effervescence. On vient en effet de leur annoncer que, l’année prochaine, leur école deviendra mixte et que leur classe va servir de teste en accueillant dès maintenant dix garçons. Mais les filles déchantent vite lorsqu’elles découvrent que ces garçons ne sont pas du tout les princes qu’elles attendaient. Elles prennent alors la décision de les changer pour en faire de véritables princes ! Si, pour cinq d’entre eux, le changement est simple, d’autres ne sont pas aussi d’accord. Leurs cinq productrices vont tout faire pour changer l’égocentrique Shurinosuke, le délinquant Souma, le geek Hayato, l’hyperactif Kirin et l’introverti Shinozaki.

Avis : En tout premier lieu, il est important de préciser que ce drama doit se regarder avec le cerveau éteint, ce qui est tout de même un sacré avantage lorsque l’on n’a pas envie de se prendre la tête. Et c’était mon cas, j’avais envie de quelque chose qui se laisse regarder sans avoir à réfléchir pendant des heures et j’ai été servit.

On passe un excellent moment en regardant les douze épisodes complètement décalés et on le devine assez rapidement. Ce lycée est rempli de barjot, à commencer par le corps professoral qui semble ravi d’avoir pour lui toutes ces adorables jeunes filles. En effet, on voit assez vite que les deux professeurs sont un peu tarés et rêveraient d’être plus proche de leur élève. Par ailleurs, c’est dingue de voir le nombre d’évènement que cette école organise. Dégustation de patate douce, chasse au fantôme … il y a toujours quelque chose. Je VEUX une école pareille !

Le personnage que j’ai préféré n’a malgré tout été ni un élève, ni un professeur, mais le concierge qui est LE confident que l’on voudrait tous avoir. Gentil, toujours à l’écoute, cet homme est là dès que l’on a besoin de lui et c’est souvent grâce Senkawa que les choses progressent entre les productrices et les futurs princes. C’est vraiment une personne qu’on aimerait tous connaitre parce qu’il aide les gens à faire ressortir leur meilleur côté. Il relève le niveau d’encadrement des élèves mine de rien.

Au début, j’ai tout de même eu du mal à accepter le principe de « on va les faire changer ! » Ça m’a agacé de voir ces filles décider ça sans même l’accord des garçons et de les faire changer selon leur désire personnel. Quelque part, je trouvais ça un peu malsain. D’ailleurs, je le trouve toujours. Mais on voit que, pour la plupart, il n’y a pas réellement de changement et que cela passe seulement par la compréhension de l’autre et l’acceptation de ce qu’il est. Lorsqu’on rebranche son cerveau, on réalise qu’en plus d’être un drama culcul sur des filles idéalistes et légèrement matérialistes (le changement est avant tout physique, ne l’oublions pas), c’est aussi un drama qui nous fait comprendre que le plus important est d’accepter les autres tels qu’ils sont et qu’en voulant faire changer les autres, on est soit même capable de changer, sans s’en rendre compte.

Car les filles aussi changent au fur et à mesure des épisodes, en découvrant mieux les garçons qu’elles veulent faire changer. Au début, on a affaire à des lycéennes d’un lycée de filles avec tous les inconvénients que cela comporte : elles ne connaissent rien des garçons et n’ont donc aucune idée de ce qu’est un ‘véritable garçon’, autre qu’une idole. Elles rêvent du prince charmant. Au final, elles acceptent le garçon dont elles ont la charge et on voit naitre des sentiments entre eux.

Ce que j’ai aimé c’est que, alors qu’on part d’un principe extrêmement discutable, on remarque que la transformation des garçons fait ressortir leur meilleur côté. On se retrouve avec une histoire d’amour mais aussi une histoire qui nous montre que l’amitié filles-garçons n’est pas seulement un fantasme. C’est une belle morale pour toutes ses filles qui voulaient forcer les garçons à changer je trouve.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site